Qu’est-ce qu’établir un testament olographe ?

À un instant donné de sa vie, la rédaction d’un testament s’impose. Elle permet d’éviter certains problèmes de succession. Pourtant, le constat est amer, car de nombreuses personnes ignorent ou négligent de rédiger ce précieux document.

En effet, grâce au testament, il est possible, quel que soit votre âge, de répartir vos biens entre les héritiers de votre vivant. Voir à ce propos notre sujet sur le légataire à titre universel. La rédaction d’un testament devient encore plus capitale lorsque vous désirez léguer votre patrimoine à une personne particulière. Alors, pourquoi ne pas opter pour le testament olographe ? Parmi les quatre sortes de testaments, cette forme de testament parait plus simple et plus pratique. Dans cet article, vous en saurez davantage sur ce sujet.

Le testament olographe : définition pour l’établir

Pour définir cette forme de testament, il importe que nous clarifiions d’abord ce que c’est qu’un testament. Il est un document nécessaire pour assurer la transmission de son patrimoine de manière optimale. Ainsi, en tant que testateur, vous avez la possibilité de l’écrire vous-même directement de la main, ce qui lui vaut son appellation de testament olographe. Il se distingue du testament authentique par le fait que la rédaction de celui-ci nécessite la présence d’un notaire.

Selon l’article 970 du Code civil, aucune autre condition n’est requise pour le rédiger, et il n’est assujetti à aucune autre forme. Il n’est donc pas question de le dactylographier, même si c’est juste une partie. Si vous optez pour cette forme de testament, vous avez l’obligation de le rédiger intégralement avec la main. Aussi, il vous faut le signer et le dater en fournissant clairement les informations comme le jour, le mois et l’année de sa rédaction.

Sinon, il sera irrecevable devant la loi. Prenez le soin d’être bien explicite afin de ne pas laisser des passages ambigus susceptibles d’être interprétés différemment par vos enfants ou autres membres de la famille. Ce sont des situations qui peuvent générer des conflits. Et pour être sûr que votre testament sera exempt de tout litige ou de mauvaise interprétation quand vous ne serez plus là, il urge de connaître toutes ses conditions de recevabilité.

Que dit la loi pour qu’un testament olographe soit valablement établi ou non ?

Certes, le testament olographe est simple, gratuit, surtout secret, mais il comporte beaucoup de risques si les textes ne sont pas bien maîtrisés. Déjà, vous saviez qu’il doit être écrit par vous-même et de la main. Mais, il y a certains éléments de forme que vous devez également savoir afin de ne pas le faire annuler.

La date : elle doit obligatoirement figurer sur le testament. Toutefois, si par exemple elle n’est pas mise ou elle est erronée ou illisible, le tribunal essayera de la rétablir en se basant sur d’autres éléments intrinsèques et extrinsèques au document. Si les juges y parviennent, tant mieux ; sinon, votre testament pourra être annulé.

La signature : elle doit être effectuée par le testateur, c’est-à-dire l’auteur du testament. Elle ne doit figurer ni au début, ni au milieu du texte, mais plutôt à sa fin. Si vous ne respectez pas cette règle, votre testament sera aussi irrecevable. À noter que la signature est également faite à la main, à l’instar du texte.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]