Diversifier son épargne : Comment bien le faire ?

Dans cet article de notre blog, découvrez les intérêts et avantages de bien diversifier son épargne. Explications et exemple à l’appui, prenez en main votre patrimoine pour augmenter sa rentabilité et transmettre dans les meilleures conditions celui-ci à vos héritiers.

Diversifier son épargne : C’est quoi ?

La diversification de l’épargne prend tout son sens avec l’âge avançant, notamment lorsque l’on bénéficie à partir de 40/ 45 ans d’un patrimoine immobilier de manière exclusive. Diversifier, c’est investir dans des solutions d’épargnes issues de différents véhicules financiers. C’est une attitude que les professionnels de l’assurance et des placements notamment jugent comme relevant du ‘bon père de famille » parce que cela limite les pertes de capital au risque d’avoir des rendements parfois plus faibles. C’est une attitude sécuritaire à défaut d’avoir des garanties sur les sommes placées mais c’est aussi l’occasion de prendre en main vous-même les décisions permettant de mutualiser les risques.

Conseils pour bien diversifier son patrimoine

Les véhicules de placements sont aujourd’hui très nombreux et il est parfois difficile d’avoir le discernement nécessaire pour choisir où investir, surtout si l’on est plutôt inexpérimenté et si le premier et unique investissement réalisé reste le logement à titre principal. On peut faire des erreurs, surtout lorsque l’on a des habitudes ; On appelle cela le « biais de familiarité », ce qui consiste à investir dans des produits financiers que l’on connaît le mieux. C’est potentiellement une erreur parce que cela n’est pas certain que ce soit la solution la plus rentable que vous envisagiez selon votre profil. De même, si vous investissez sur des titres et actions, même si vous connaissez bien les principes de fiscalité et de prélèvements sociaux, pourquoi vous obligeriez-vous à investir forcément dans la Bourse de Paris ? N’existe-t-il pas d’autres véhicules intéressants pour diversifier ? De même, vous êtes vous posé la question de l’assurance vie en Belgique par exemple ? Il existe aussi des marchés en dehors de l’Europe… Autant de questions qui nécessitent une curiosité de votre part, des demandes d’informations auprès de professionnels également.

Il vous est souvent conseillé de mettre un curseur sur la question des taux d’intérêts définis par la Banque Centrale Européenne. Vous verrez également qu’il y a deux types de marchés principaux : les titres et obligations sur les sociétés et le marché de la pierre. Là encore, la diversification est louable même si vos placements réalisent parfois de bons ou de mauvais rendements en fonction des époques.

Quelles sont les erreurs courantes dans la diversification de l’épargne ?

Il est toujours intéressant de ne pas mettre ses œufs dans le même panier. C’est pour cette raisons qu’il est fort envisageable de changer d’organisme, de compagnie d’assurance, de banque pour avoir des véhicules de placements assez différents. Bien entendu, vous pouvez travailler avec un conseiller financier particulier pourvu qu’il identifie parfaitement votre profil d’investisseur et vous conseille sur la diversification de vos actifs. N’oubliez pas que tout évolue différemment dans le temps :

  • Les fonds obligataires et monétaires n’évoluent pas comme les fonds en action,
  • Si les taux d’intérêts en Europe sont assez similaires, avec des distinctions toutefois selon les législations (voir à ce propos la question de l’assurance vie au Luxembourg), les marchés peuvent être bien différents en Asie, en Afrique, aux États-Unis,
  • L’immobilier ne varie pas comme le marché boursier nécessairement,
  • Les fonds en matières évoluent indépendamment des fonds en actions.

Pour bien diversifier votre épargne, étudiez toutes les formes de placement idéalement avec votre conseiller financier.

L’erreur principale serait de constituer par exemple plusieurs contrats d’assurance vie en fonds euros parce que l’on a peur de la perte de capital. Mutualiser, c’est demander aux professionnels de vous proposer des produits aux rendements inégaux, avec une part de risque limitée bien entendu. Ce qui revient à investir sur le long terme des na des placements sur l’immobilier locatif, les actions, les obligations et les produits monétaires par exemple. Au fil du temps, les rendements étant inégaux, vous diversifiez parfaitement votre épargne.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Commenter cet article